En 1930, Hirschfeld a supervisé sa seconde chirurgie qui a été détaillée dans une revue de pairs.

L'identité de genre pourrait être définie comme la conviction intime pour un être humain d'appartenir à un genre, indépendamment de son sexe assigné à la naissance.

Sex rencontre free-16

Diverses culture ancestrales ont eu des rôles sociaux et des cérémonies traditionnelles pour des personnes n'entrant pas dans le système binaire des rôles de genre puisque ces derniers pouvaient différer largement d'une tribu à l'autre.

Un statut moderne, connu sous le nom de deux-esprits, a émergé parmi les amérindiens ces dernières années, Dora R d'Allemagne a débuté une transition, sous la surveillance de Magnus Hirschfeld, qui s'est terminée en 1930 par la réussite de la chirurgie de réattribution sexuelle.

La notion de « sexe anatomique » ne correspond pas nécessairement à la notion de sexe chromosomique.

L'identité de sexe est jusqu'à présent définie par la présence de chromosomes XX ou XY, mais l'existence de personnes de sexe masculin et de caryotype XX ou de sexe féminin et de caryotype XY est connue depuis les années 2000 (voir : gène SRY).

En 1969, Benjamin a déclaré avoir été le premier à utiliser le terme « transsexuel » lors d'une conférence publique, qu'il a donnée en décembre 1953.

Il a popularisé ce terme dans son livre de 1966 The Transsexual Phenomenon, dans lequel il décrivait les personnes trans selon une échelle (appelée plus tard « Échelle de Benjamin ») à trois niveaux d'intensité : « Transsexuel (sans opération) », « Transsexuel (intensité modérée) », et « Transsexuel (haute intensité) »« Les transsexuels « vrais » se sentent appartenir à l'autre sexe, ils veulent être, et vivre, en tant que membre du sexe opposé, pas seulement avoir son apparence.

La brochure de Leslie Feinberg, « Transgender Liberation: A Movement Whose Time has Come », diffusée en 1992, a identifié le transgénérisme comme un terme pour unifier toutes les formes de non conformité de genre ; de cette façon, transgenre est devenu synonyme de queer.

Dans son livre de 2007 Transgender, an Ethnography of a Category, l'anthropologue David Valentine affirme que transgenre a été inventé et utilisé par les militants pour inclure de nombreuses personnes qui ne s'identifient pas nécessairement avec ce terme et il dit que les personnes qui ne s'identifient pas avec le terme transgenre ne devraient pas être incluses dans le spectre transgenre.

Comme l'étude médicale actuelle de la variance de genre est beaucoup plus étendue que la première description de Benjamin, il y a une meilleure compréhension de ses aspects qui a le désir d'effectuer la transition de genre auquel il s'identifie, de façon permanente, et qui demandent une assistance médicale.